LUIDJI

Music - Rock

Le 06/09/2020 à 19:00:00

La Cigale, Paris

26€

Le concert de LUIDJI initialement prévu le 17 mars 2020 à 20h00 à La Cigale et décalé au 29 mai 2020 est contraint d'être de nouveau reporté au dimanche 6 septembre 2020 à 19h00
suite à la prolongation des mesures restrictives prises par les autorités face au Coronavirus.

Les billets achetés pour la date du 17 mars et 29 mai restent valables pour cette nouvelle date.
Si toutefois vous ne pouvez assister au spectacle reporté, vous pouvez demander un remboursement avant le 28 août 2020.



Luidji c’est l’histoire d’un mec qui coule, mais qui remonte. Et ce premier album : Tristesse Business Saison 1, n’est en réalité que la ligne d’arrivée d’un chemin de croix artistique sinueux et cabossé.
Un projet dense de 17 morceaux, en huis-clos avec l’esprit vaporeux du rejeton du sud-ouest de Paris, passé aussi dans sa jeunesse par Aubervilliers et la Courneuve. Mais avant d’en arriver à cet album, Luidji a tâtonné. C’est au milieu des années 2010 que son nom a commencé à créer l’émulsion, dans le sillage de son collectif La Capsule (où évoluent notamment Dinos & Beeby). Il e ectuera également à l’époque une apparition aux Rap Contenders comme beaucoup d’artistes de sa génération, puis concrétisera son émergence par une signature chez Wagram dès sa sortie de fac, et l’enchaînement de deux EPs : Station 1999 (2014) et Mécanique des Fluides (2015).
Après ça : 4 années muettes en sortie de projet, et ce sentiment tordant de noyade, d’être tiré vers le fond par les approximations artistiques et les tourments relationnels. Mais cette période de ottement ne va pas mener à rien, au contraire elle le pousse à amorcer les structures pour la suite de sa jeune carrière.
Avec son équipe ils fondent la playlist évolutive puis le label Foufoune Palace Bonjour, aujourd’hui signé chez Universal, et qui concrétisent cette synergie entre le rappeur et son clan de tous les jours.
Sur Tristesse Business Saison 1, Luidji exorcise en n toutes ses chimères, qu’elles relèvent de relations amoureuses écorchées ou de ses gamberges existentielles. Dans le simple but d’en n retrouver la surface, et idéalement, d’y rester.


rZ7SnyZ1AdedZw - 1